Vaste Horizon
 
 
 

l’esprit de la maison

Cette maison d’hôtes existe discrètement depuis 2012, une adresse que l’on se passe sous le manteau, de bouche à oreille ou que l’on garde jalousement. En 2018, Anne et David tombent sous le charme et entreprennent d’investir le lieu quelques mois plus tard, en modifiant à peine le décor pour conserver l’élégante atmosphère.

Ainsi sera l’essence du projet, construit à l’inverse de la tendance pour se délecter du singulier. Place au confort, à la convivialité, à l’accord des couleurs, la simplicité doublée de la qualité, l’utilement beau, la pratique raffinée, les talents à partager… Bienvenue chez nous.

La maison date du XVIIIe siècle mais conserve des vestiges du XIIIe siècle. Elle appartenait à la famille de Bibion, dont on vous narrera l’histoire selon votre bon vouloir (une histoire de fantômes !).

Aujourd’hui elle porte le nom de V A S T E H O R I Z O N, un clin d’œil à l’hôtel de Mougins qui abrita les premières amours de Dora Maar et Pablo Picasso, avec leurs amis nommés Man Ray, Nush et Paul Eluard, Roland Penrose et Lee Miller, de 1936 à 1938, dont Anne et David sont passionnés. Et puis Anne consacre au printemps 2019 la première exposition à Arles sur Dora Maar dans sa galerie, nommée la marchande des 4 saisons.

La maison est située dans le quartier de la Roquette, dans une rue calme, tout en étant proche des monuments (musée Arles Antique, Fondation Van Gogh, Fondation LUMA, les Arènes, Saint-Trophime, etc.), des commerces (restaurants, cafés, galeries, librairies, boutiques en tout genre, etc.) et des parkings (sur le boulevard adjacent).

4 chambres dont un appartement avec terrasse privée et une chambre avec une entrée privative sont mis à la disposition des hôtes. Ils sont aussi invités à se reposer dans un salon-galerie, une salle à manger pour le petit-déjeuner et les autres dégustations de la journée, le salon de l’étage pour s’isoler et, la nouveauté : l’accès à la cour ombragée (le soleil s’y lève vers midi dans le premier tiers).

V A S T E H O R I Z O N est autant un lieu de repos qu’un lieu d’art car les murs des chambres et des parties communes sont le prétexte aux expositions d’œuvres et de mobilier, pour le plaisir des yeux et l’évasion, vers un autre et un vaste horizon.