Vaste Horizon
Panier 0
 
 
 

la maison D’Hôtes Vaste horizon

Cette maison d’hôtes existe discrètement depuis 2012, une adresse que l’on se passe sous le manteau, de bouche à oreille ou que l’on garde jalousement. En 2018, Anne et David tombent sous le charme et entreprennent d’investir le lieu quelques mois plus tard, en modifiant à peine le décor pour conserver l’élégante atmosphère.

Ainsi sera l’essence du projet, construit à l’inverse de la tendance pour se délecter du singulier. Place au confort, à la convivialité, à l’accord des couleurs, la simplicité doublée de la qualité, l’utilement beau, la pratique raffinée, les talents à partager… Bienvenue chez nous.

La maison date du XVIIIe siècle mais conserve des vestiges du XIIIe siècle. Elle appartenait à la famille de Bibion, dont on vous narrera l’histoire selon votre bon vouloir (une histoire de fantôme !).

Aujourd’hui elle porte le nom de V A S T E H O R I Z O N, un clin d’œil à l’hôtel de Mougins qui abrita les premières amours de Dora Maar et Pablo Picasso, avec leurs amis nommés Man Ray, Nush et Paul Eluard, Roland Penrose et Lee Miller, de 1936 à 1938, dont Anne et David sont passionnés. Et puis Anne a consacré au printemps 2019 la première exposition à Arles sur Dora Maar dans sa galerie, nommée aussi V A S T E H O R I Z O N (précédemment nommée la marchande des 4 saisons / 12 rue de la Rotonde).

La maison est située dans le quartier de la Roquette, dans une rue calme, tout en étant proche des monuments (musée Arles Antique, Fondation Van Gogh, Fondation LUMA, les Arènes, Saint-Trophime, etc.), des commerces (restaurants, cafés, galeries, librairies, boutiques en tout genre, etc.) et des parkings (sur le boulevard adjacent).

4 chambres dont un appartement avec terrasse privée et une chambre avec une entrée privative sont mis à la disposition des hôtes. Ils sont aussi invités à se reposer dans un salon, une salle à manger pour le petit-déjeuner et les autres dégustations de la journée, le salon de l’étage pour s’isoler et, la nouveauté : l’accès à la cour ombragée.

V A S T E H O R I Z O N est autant un lieu de repos qu’un lieu d’art car les murs des chambres et des parties communes sont le prétexte aux expositions d’œuvres et de mobilier, pour le plaisir des yeux et l’évasion, vers un autre et un vaste horizon.

PS : Le 14 juillet dernier est arrivé Priam, un chiot Golden Retriever, adorable, faut-il le préciser ?

IMG_7495_1024x1024.jpeg

La maison V A S T E H O R I Z O N est un lieu hybride entre lieu de repos et lieu d’art, où, dans un décor immuable, il y a des pièces que vous vous pouvez vous approprier.

UN DECOR CONCU AVEC LA COMPLICITE DE JULIE BARRAU

Elle est aussi discrète que talentueuse. Son œil affûté repère le mobilier et les photographies d’auteurs confidentiels, tombant sous le charme d’une courbe, d’une forme, d’une couleur. Ainsi, rien de ce qu’elle chine ne se retrouve chez le voisin. Ne restent que des pièces coups de cœur, promptes à se glisser dans n’importe quel intérieur.

JulieBarrau_profile.jpg

Désormais, chacune des chambres bénéficiera de l’empreinte d’un décorateur.

Emmanuelle Oddo et l’appartement-terrasse

Elle inaugure le concept cet automne-hiver dans la suite du dernier étage sous le titre “Chambre à Part”.

Emmanuelle Oddo était déjà mon invitée lors de la première édition de l'Eté Indien(s) - souvenez-vous, avec l'extravagant bouquet de fleurs de Guillaume Lanier, les pièces de Léa Munsch et de Côme Clérino, et déjà on percevait un peu de Sophie Kitching...

Pour la deuxième éditon de l'Eté Indien(s) et pour toute la durée de l'automne-hiver, Emmanuelle Oddo, de Pièce à Part, revient à Arles pour investir l'appartement-terrasse, l'habillant d'une collection à l'esthétique intemporelle, à peine teintées d’un Bleu Horizon. Esquisses grands formats à la caséine côtoient des céramiques aux formes courbes, le grès se mêle au laiton dans des lignes empreintes aux civilisations ibériques, romaines ou grecques.

Au-delà d’une simple beauté formelle, l’idée d’une mélancolie poétique se dessine, évoquant à la fois le regret d’un temps perdu, la force et la douceur de matières ancestrales, mises en péril par la violence de notre société contemporaine.

Pour cette première “Chambre à Part”, Emmanuelle Oddo convoque Caroline Denervaud , Canoa Lab (photo ci-dessous), Samy Rio, Valeria Vasi, Martin Belou (une édition Pièce à Part), Laura Fournier, Mano Mani et Camille Juthier.


Vernissage le vendredi 20 septembre de 20h à minuit en présence d'Emmanuelle & guests
avec buffet sur la terrasse.
Nombre de places limité / Evénément sur inscription auprès de anne@vastehorizon.com

Ensuite, pendant l'automne-hiver, pour jouir seul de ce décor, il suffira de réserver la chambre !

Isolated+n6+ceramic+&+brass+canoalab+2.jpg