Invisible Green / Sophie Kitching
sept.
20
à 30 nov.

Invisible Green / Sophie Kitching

  • Google Agenda ICS

La galerie nouvellement nommée Vaste Horizon (ex la marchande des 4 saisons) a le plaisir de présenter la première exposition de peintures et de sculptures de Sophie Kitching à Arles.

Peintures inspirées de Bali, livres rapportés de New York, aquarelles sur papier chinois et assemblages en pierre naturelle de Provence, l’exposition "Invisible Green" se déploie comme un carnet de voyage, in progress.

Le travail de Sophie Kitching, artiste franco-britannique vivant entreParis et New York, questionne notre rapport au paysage et à ses transformations. Elle compose ses œuvres à partir d’images et d’objets culturels et de matériaux qu’elle prélève au fil de ses déplacements, dans son environnement immédiat.

Les oeuvres sur papier “Bali Paintings” et “Spreads” de la série “Pages in Carmine red, Gauloises blue and English greens” sont parmi les premiers travaux que l’artiste réalise dans son atelier new-yorkais en 2018. A la quête d’un ailleurs permanent, Sophie Kitching se replonge dans ses voyages récents à Ubud, près de la rivière Ayung et inègre de nouvelles couleurs à sa palette, notamment le jaune brillant, le gris Payne aux reflets violacés et renoue avec le rouge de garance. Le temps n’est pas à la contemplation des beautés naturelles mais davantaege à l’urgence de la peinture jusqu’à l’accident.

Ses assemblages de couvertures de livre aux titres prémonitoires (“Invisble Man”, “Ida”, “Islands of the Stream, Utopia”…) s‘inscrivent dans la lignée des dioramas du XIXème siècle et son évocateurs du quotidien de l’artiste dans l’East Village, des livres d’occasion dont les pages se délient au fil de la lecture et des passages de main en main. “La littérature est ce voyage immobile, comme peut l’êter l’oeuvre d’art” nous rappelle l’artiste.

Les sculptures de Spie Kitching snt une dimension nouvelle de son travail, faites de rencontres d’éléments hybrides, juxtaposés les uns aux autres suivant des mécanismes précis d’assemblae et d’analogie. Dans “Sound Stone (Phoenix)”, l’artiste enregistre n moment fugitif du cycle lunaire, le croissan de lune horizontal, emblématique de celui observé près de l’Equateur. Dans '“Rotating Mind”, les lames d’une hélice mettent en mouvement un cylindre d’albâtre. Fidèle à son travail in situ, l’artiste réalise, avec des pierres d la région et des pierres de Java, une oeuvre arlésienne à l’équilibre suspendu.

Invisible Green fait référence à la couleur utilisée dans les parcs anglais de la fin du XVIIIème siècle pour peindre les grilles et les serres tropicales de manière à ce qu’elles disparaissent dans la végétation environnante. L’évocation du paysage comme un ensemble, dénaturé et transportable, est au cœur du travail de l’artiste.

S’agit-il toujours de nature, lorsque celle-ci est observée à distance, cloisonnée en un jardin d’hiver ou ressentie à l’intérieur de soi ?

Première exposition à la galerie sous le nom de “Vaste Horizon” (précédemment la marchande des 4 saisons). A voir du 20 septembre au 30 novembre 2019, au 12 rue de la Rotonde, à Arles. Vernissage le vendredi 20 septembre, de 18h à 20h, en présence de l’artiste.

Voir Évènement →
Emmanuelle Oddo / Chambre à Part
sept.
20
à 31 mars

Emmanuelle Oddo / Chambre à Part

  • Google Agenda ICS

Emmanuelle Oddo était déjà mon invitée lors de la première édition de l'Eté Indien(s) - souvenez-vous, avec l'extravagant bouquet de fleurs de Guillaume Lanier, les pièces de Léa Munsch et de Côme Clérino, et déjà on percevait un peu de Sophie Kitching...

Pour la deuxième éditon de l'Eté Indien(s) et pour toute la durée de l'automne-hiver, Emmanuelle Oddo, de Pièce à Part, revient à Arles pour investir l'appartement-terrasse, l'habillant d'une collection à l'esthétique intemporelle, à peine teintées d’un Bleu Horizon.

Dans cette “Chambre A Part”, esquisses grands formats à la caséine côtoient des céramiques aux formes courbes, le grès se mêle au laiton dans des lignes empreintes aux civilisations ibériques, romaines ou grecques.

Au-delà d’une simple beauté formelle, l’idée d’une mélancolie poétique se dessine, évoquant à la fois le regret d’un temps perdu, la force et la douceur de matières ancestrales, mises en péril par la violence de notre société contemporaine.

Pour cette première “Chambre à Part”, Emmanuelle Oddo convoque Caroline Denervaud (photo ci-dessus), Canoa Lab, Samy Rio, Valeria Vasi, Martin Belou (une édition Pièce à Part), Laura Fournier, Mano Mani et Camille Juthier.

Vernissage le vendredi 20 septembre de 20h à minuit en présence d'Emmanuelle & guests
avec buffet sur la terrasse.
Nombre de places limité / Evénément sur inscription.

Ensuite, pendant l'automne-hiver, pour jouir seul de ce décor, il suffira de réserver l'appartement !

Voir Évènement →

Eté Indien(s)
sept.
22
à 23 sept.

Eté Indien(s)

  • Google Agenda ICS

«Été indien(s)» fort de son premier succès, vous invite pour sa deuxième édition en 2019 à venir déambuler dans les rues arlésiennes pour célébrer un programme dense en ce début d’automne prometteur ! Ce marché de collectionneurs, vous attend avec plus de 70 contributeurs répartis dans la ville : galeries, artistes, designers, boutiques, cafés, restaurants et hôtels, avec des expositions, des événements culinaires et une vente aux enchères. Des occasions nombreuses de dépasser le stade de la contemplation pour passer à l’acquisition. Des occasions de s’informer, de rencontrer des créateurs et d’initier des projets dans la période propice de l’été indien.

Pour nous, 3 événements !

  • Evénément 1 : Premier solo show de Sophie Kitching à Arles. Vernissage le vendredi 20 de 18h à 20h en présence de l’artiste.

  • Evénement 2 : Emmanuelle Oddo de Pièce à Part investira “l’appartement-terrasse” de sa sélection d’objets d’art, que l’on fêtera sur la terrasse le vendredi 20 septembre de 20h à minuit (sur inscription sur anne@vastehorizon.com).

  • Evénement 3 : Performance de Céline Pujol au Collatéral le samedi 21 septembre, avec la projection de son court-métrage en avant-première, suivie d’une danse. A 19h et à 20h (sur inscription sur anne@vastehorizon.com)

Plus d’informations sur https://eteindiens.com/

Voir Évènement →
Céline Pujol au Collatéral
sept.
21
7:00 PM19:00

Céline Pujol au Collatéral

Performance de Céline Pujol
au COLLATERAL


La réalisatrice et performeuse Céline Pujol, qui avait présenté ce printemps à la galerie les "Poèmes dansés" de Dora Maar, revient à Arles elle-aussi pour une soirée exceptionnelle dans un lieu qui l'est tout autant, le Collatéral. Elle présentera en avant-première son court-métrage "Le souflle de la nuit", puis une performance de danse.

C'est la solitude dans le couple que l'artiste interroge. Un sentiment troublant qui s'immisce au fil du temps, bousculant ce qui semblait acquis, entre amour et nouveaux désirs, l'angoisse d'être si proche et souvent très éloigné. Céline Pujol touche au plus près ce sentiment profond, dans un moment d'émotion pure.

Performance le samedi 21 septembre
Deux sessions : à 19h et à 20h

au Collatéral, à Arles
Nombre de places limité / Evénément sur inscription sur anne@vastehorizon.com

Voir Évènement →
Féria du riz
sept.
7
à 8 sept.

Féria du riz

  • Google Agenda ICS

Fête du terroir des Arlésiens, la Feria du Riz est celle de tous les « aficionados ». Elle est le deuxième rendez-vous tauromachique d’Arles qui a lieu juste avant l’automne, à la mi-septembre. Cette édition sera un événement : Juan Batista, alias Jean-Baptiste Jalabert, mettra fin à sa carrière.

Voir la vidéo de l’événement, Juan Batista dans la lumière des Carrières : https://www.youtube.com/watch?time_continue=135&v=l9TKwp6TuO4

Aussi, en prélude à la Féria du Riz, l’Espace Toros des corrales d’Arles sera inauguré le Samedi 1er septembre à 18h30. 

Voir Évènement →
Festival de courts métrages / Phare
août
1
à 3 août

Festival de courts métrages / Phare

  • Google Agenda ICS

Quatrième édition du Festival Phare se tiendra du 1er au 3 août 2019 au Théâtre Antique d’Arles, elle promet d’être festive, dansante et drôle.

Le festival ambitionne de faire découvrir des courts métrages inédits de jeunes réalisateurs du monde entier et ainsi de participer à la diffusion de ce format créatif.

A voir notamment, le samedi 3 août, à 21h30 : la projection des films de l’École MoPA.

Plus de renseignements sur www.festival-phare.fr

Voir Évènement →
Le retour du Semeur de Van Gogh
juil.
26
à 20 oct.

Le retour du Semeur de Van Gogh

  • Google Agenda ICS

Aux alentours du 25 novembre 1888, Vincent van Gogh réalise à Arles l’une de ses toiles les plus remarquables : Semeur au soleil couchant. Ce chef-d’œuvre, issu de la Collection Emil Bührle, est exposé pour la première fois dans la ville où il a vu le jour il y a cent trente et un ans.


Mené par son aspiration à dire la vie paysanne, Van Gogh a réalisé de nombreuses versions de ce motif. L’œuvre de la Collection Emil Bührle est considérée comme en étant l’interprétation la plus aboutie : portant la marque profonde des influences traversant Van Gogh – notamment le Semeur (1850) de Jean-François Millet et les estampes japonaises –, elle prouve cependant l’émancipation de l’artiste tant elle concentre l’ensemble de ses découvertes stylistiques et techniques. Il y explore également les éblouissantes possibilités d’une palette toujours plus riche et audacieuse. La présence inhabituelle de sa signature au bas de la toile de grand format achève de convaincre de l’importance de l’œuvre, reconnue par l’artiste lui-même.

Présentant ce chef-d’œuvre jusqu’au 20 octobre 2019 en parallèle des expositions « Niko Pirosmani – Promeneur entre les mondes » et « Vincent van Gogh : Vitesse & Aplomb », la Fondation Vincent van Gogh Arles propose également d’en découvrir l’historique détaillé à travers ses dix propriétaires successifs, dont Emil Bührle (1890-1956).

Encore plus d’informations sur http://www.fondation-vincentvangogh-arles.org/

Voir Évènement →
Rencontres cinématographiques d’Arles : ça tourne !
juil.
22
à 26 juil.

Rencontres cinématographiques d’Arles : ça tourne !

  • Google Agenda ICS

Trois jours pour la première édition, quatre pour la seconde et cinq pour la troisième, qui se déroulera du lundi 22 juillet au vendredi 26 juillet. Pas de doute, les Rencontres cinématographiques d’Arles sont un festival qui tourne bien. Cinq jours donc, pour cinq films projetés à la belle étoile, à Croisière. Exclusivement des avant-premières, précédées par des apéros « radio-ciné » et des tables rondes avec les équipes des films. « On a une programmation très large, tout public, insiste Maxime Frérot, directeur du festival. Ces Rencontres ne sont pas une extension du cinéma Le Méjan, c’est un moment festif, de détente et de partage. »

Les organisateurs ont notamment fait leur marché au festival de Cannes pour dénicher des longs-métrages comme « Deux moi » de Cédric Klapisch – une chronique de la solitude dans les grandes ville – ou « Une fille facile » – un film avec Zahia Dehar à l’affiche, qui traite des valeurs morales de la société actuelle. Un festival aux couleurs variées mais avec un fil rouge : les écritures du cinéma. « Arles est la ville de l’image et du livre, et le cinéma fait le lien entre les deux, note Maxime Frérot. On veut donc faire un focus sur ce qu’apporte Arles, en invitant notamment l’école Mopa ou la maison de production « Tu nous ZA pas vu ».

Au-delà des acteurs arlésiens, cette troisième édition des Rencontres cinématographiques verra défiler à Croisière des scénaristes, des directeurs photo, des critiques et bien sûr des réalisateurs venus présenter leur dernier film, comme Céline Sciamma ou Cédric Klapisch.

A Croisère, 63 boulevard Emile Combes. Tarifs 9/10€ la séance, 24€ les 3 films. Tout le programme ici. Plus d’infos au 04 90 99 53 52

Voir Évènement →
Blocs Party / Kalou Dubus et Fred Lebain
juil.
1
à 14 sept.

Blocs Party / Kalou Dubus et Fred Lebain

  • Google Agenda ICS

L’exposition d’été de la galerie la marchande des 4 saisons sera dédiée au travail de Kalou Dubus, céramiste, et Fred Lebain, photographe, couple à la ville, muse et artiste.

« Dans l’exposition de Kalou Dubus et Fred Lebain, tout commence et finit par un bloc. Bloc de terre pour elle, bloc de pierre pour lui, l’argile et le marbre réunis. Kalou Dubus malaxe, façonne, cuit et émaille la terre dans son atelier parisien depuis 2015. Son travail précis sur la forme, la matière et la couleur, d’inspiration brutaliste, a récemment séduit la créatrice Isabel Marant qui lui a commandé une série de grandes pièces pour ses boutiques. La trentaine d’objets qu’elle présente à Arles vases et planters en céramique, lampes en béton incrustées d’agate et de cristal de roche fumé compose un ensemble cohérent et contrasté, alternant les supports, la terre brute et la terre émaillée, le brillant et le mat, les jeux de motifs (avec ou sans carreaux), les couleurs douces et franches, du rose saumon au noir profond. Certains sont présentés sur des stèles en céramique inédites, sortes d’extensions naturelles, accentuant un peu plus la dimension plastique des objets qu’elles supportent.

Fred Lebain est photographe depuis plus de vingt ans. En 2018, il a réalisé une série dans la carrière de marbre d’une île grecque où le duo a ses habitudes. Il en a tiré 7 «diptyques» et un film qui sont présentés dans l’exposition. Chaque photo associe deux images du même bloc de marbre taillé dans la roche, présentant deux couleurs différentes. Complémentaires, saisis à 5 minutes d’intervalle, ils imposent leur présence massive sans donner plus d’indices sur leur métamorphose. Passant du gris au noir, uniques et semblables en même temps, troublants. Avec cette nouvelle série, Fred Lebain s’amuse une fois de plus de la réalité qui l’entoure. Il la révèle en la recouvrant, en la distordant ou en la fragmentant, selon les cas. Mais toujours avec les moyens du bord. Ici de l’eau, purement et simplement. Kalou Dubus et Fred Lebain partagent un même goût pour la transformation du matériau brut -terre, pierre, réel… -et une même exigence dans le rendu final de leurs productions, à la ligne graphique et architecturale prononcée. C’est la première fois qu’ils exposent ensemble.

La scénographie, signée Pascal Humbert et François Joos, emprunte aussi bien au vocabulaire pictural qu’industriel : dans l’agencementdes pièces façon nature-morte et dans le choix des cimaises en aluminium qui servent habituellement à soutenir les plaques de plâtre des cloisons. Du minéral au métal, de la nature à l’artifice, la boucle est bouclée, les blocs bien alignés, l’exposition peut commencer. Blocs party.»

BARBARA SOYER

Exposition du 1er juillet au 14 septembre à la galerie la marchande des 4 saisons, 12 rue de la Rotonde à Arles. Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h.

Voir Évènement →
We were five / Musée Réattu
juin
29
à 29 sept.

We were five / Musée Réattu

  • Google Agenda ICS

Pour l’été 2019, dans le cadre d’un commissariat partagé avec Françoise Paviot, sera présentée l’exposition intitulée « We were Five ». Elle a pour noyau la publication en 1961 par la revue Aperture du travail de 5 étudiants du département de photographie de l’Institute of Design de Chicago : dirigé alors par Harry Callahan et Aaron Siskind. Cette publication marque le lien majeur entre l’Institute of Design fondé par László Moholy-Nagy en 1937 en tant que « New Bauhaus », et la revue Aperture née en 1952 sous l’égide de Minor White, Ansel Adams, Barbara Morgan, Nancy et Beaumont Newhall. 

Au cœur de cette exposition sera donc mis en lumière le rôle pionnier de l’Institute of Design dans l’enseignement de la photographie et sa défense en tant qu’art avec la démarche essentielle d’Aperture. Ces sujets trouvent un écho particulier dans la ville d’Arles au travers des actions militantes conduites par les photographes emmenés par Lucien Clergue avec la création du festival des Rencontres (2019 étant sa 50e édition) qui aboutira en 1982 à l’implantation de l’École Nationale Supérieure de la Photographie. 

Voir Évènement →
Luma Days
mai
22
à 26 mai

Luma Days

  • Google Agenda ICS

Les Luma Days, forum annuel d'art et d'idées, donnent au mois de mai le coup d'envoi du programme estival de Luma et présentent au public les différentes actions déployées tout au long de l'année par Luma Arles. Le thème 2019 : Ensemble : une déclaration d’interdépendance.

A Arles, à la Fondation LUMA

Voir Évènement →
Jazz in Arles
mai
9
à 19 mai

Jazz in Arles

  • Google Agenda ICS

La vingt-quatrième édition de Jazz in Arles promet de belles surprises, avec des concerts gratuits et des concerts en soirée avec de jeunes musiciens prometteurs et des artistes confirmés prestigieux. À tous les amoureux du jazz, rendez-vous à partir du 9 mai prochain.

Chez Actes Sud, à la chapelle du Méjean

Voir Évènement →
Féria de Pâques
avr.
19
à 23 avr.

Féria de Pâques

  • Google Agenda ICS

La Feria de Pâques se déroulera du 19 au 22 avril 2019 et ouvre la saison tauromachique française. 
Elle est aussi prétexte à la fête et fait vibrer la ville au rythme espagnol ! avec nombre d’encierros, bodegas, penas, bandas, et expositions. Olé !

Voir Évènement →
XXXIVe Semaine sainte en Arles
avr.
14
5:00 PM17:00

XXXIVe Semaine sainte en Arles

Dans le cadre de la Semaine Sainte et à l’occasion de son 40e anniversaire, l’Association du Méjan accueille l’Ensemble Clément Janequin. Créé à Paris en 1978, cet Ensemble se consacre en priorité à la musique profane et sacrée de la Renaissance, de Josquin à Monteverdi. 

Le programme Vivat Rex et Regina rend hommage à Jean Mouton en parcourant son œuvre, ponctuée d’hommages à ses souverains protecteurs. Ce compositeur d’une stature considérable fut en effet l’un des musiciens les plus influents de la Cour de France qu’il ne cessera toute sa vie de servir auprès, tour à tour, d’Anne de Bretagne, de Louis XII et de François Ier.

Chez Actes Sud, à la Chapelle du Méjean

Voir Évènement →
Un tour de Provence en dessins avec Dora Maar
mars
21
à 24 juin

Un tour de Provence en dessins avec Dora Maar

  • Google Agenda ICS

Une exposition consacrée à une Dora Maar inconnue. Une Dora Maar qui vécut recluse après sa séparation avec Picasso pour se consacrer à l’art, Dieu et la Provence. Autour de la mobylette de l’artiste, prêt exceptionnel de la Dora Maar House, seront proposées à l’acquisition une série inédite de 20 dessins de paysage par Dora Maar, 5 photographies de la maison de Dora Maar par Jérôme de Staël et une photographie de Picasso par André Villers.

A Arles chez la marchande des 4 saisons

Voir Évènement →
Sanseverino au Cargo
mars
8
9:30 PM21:30

Sanseverino au Cargo

“Être fan de Béranger, ça n’existe pas. On n’est pas fan, lui-même vous en aurait dissuadé. Par contre, chanter ses chansons c’est possible, lui rendre un hommage sincère aussi. En préparation d’un album dédié à François Béranger, je m’en vais sur les routes en solo, colporter les chansons de François, dit « Beber ». Une guitare, un micro, une énorme envie de chanter… C’est tout.”
Sanseverino

Voir Évènement →
PIROSMANI et VAN GOGH
mars
2
à 20 oct.

PIROSMANI et VAN GOGH

  • Google Agenda ICS

« Niko Pirosmani – Promeneur entre les mondes »  / « Vincent van Gogh : Vitesse & Aplomb »

Regroupant pour la première fois les œuvres de ces deux artistes dans un même lieu, « Niko Pirosmani – Promeneur entre les mondes » revêt un caractère exceptionnel. Près d’une trentaine de tableaux du peintre géorgien (1862-1918) présentant le panorama réel et imaginaire, d’un grand calme, d’une époque en pleine transition, est exposée à la Fondation en regard de six œuvres de Van Gogh. Produites entre 1884 (la période hollandaise) et 1889 (la période provençale), ces toiles transmettent, elles aussi, un sentiment de vitesse et témoignent d’un humble regard porté sur les gens et les choses entourant l’artiste néerlandais.

Avec les hommages de Tadao Andō, Christina Forrer, Adrian Ghenie, Raphaela Vogel, Shirana Shahbazi, Yoshitomo Nara, Andro Wekua, Georg Baselitz & Pablo Picasso.

Plus d’informations sur le site de la Fondation


Voir Évènement →
Arles se livre
févr.
27
à 4 mars

Arles se livre

  • Google Agenda ICS

Lectures, spectacles, ateliers, rencontres, expositions : la deuxième édition du festival « Arles se livre » fête le bonheur de lire, les métiers du livre et tous les amoureux des mots !

Célèbre pour son patrimoine et ses traditions, connue dans le monde entier comme capitale de la photographie et de l’art, Arles est aussi une ville du livre avec la présence de la quasi-totalité des métiers de la filière et de nombreuses manifestations culturelles en lien avec l'édition. Il était naturel pour la Ville d’Arles et l’Office de tourisme de valoriser ces atouts en créant un nouveau festival : « Arles se livre », ouvert à tous, avec des manifestations gratuites pour la plupart.

Plus d’informations ici

Voir Évènement →
févr.
22
2:30 PM14:30

Nouvel Accrochage/10 d'acquisistions au musée Réattu

Le premier volet de l’accrochage “10 ans d’acquisitions”, conçu en deux temps, fait le bilan d’une époque charnière dans l’histoire du musée (notre préféré). Il révèle les lignes de force qui sous-tendent sa politique d’acquisitions photographiques - l’approche plasticienne de l’image, le goût de l’expérimentation, les thèmes du corps et du paysage.

A voir aussi, la collection d’art ancien, les portraits d’arlésiennes à différentes époques, la collection de Picasso dont le portrait de sa mère qu’il garda près de lui toute sa vie, etc. dans le magistral bâtiment des Templiers, avec vue plongeante sur le Rhône.

Plus d’informations sur le site du musée.

Voir Évènement →
L'armée de Rome, la puissance et la gloire
déc.
15
à 23 avr.

L'armée de Rome, la puissance et la gloire

  • Google Agenda ICS

Une nouvelle exposition dans le musée départemental Arles antique , le plus beau passionnant des musées consacrés à l’Antiquité, qui fait le bonheur de toutes les générations. On y vient pour admirer le buste de Jules César, le bateau romain (unique !) , les deux retrouvés dans le Rhône, et les superbes maquettes des monuments.

Le propos de l’exposition : l'expansion de Rome n'aurait jamais pu être aussi forte, sur un temps aussi long et sur un territoire aussi vaste sans la puissance et le professionnalisme de son armée !

A Arles au musée départemental Arles Antique

Voir Évènement →